La mission de Jean-Yves Gouttebel renouvelée par la première ministre : Une opportunité pour la filière thermale

Lors de l’Assemblée générale de la Fédération thermale et climatique française Française qui s’est tenue à Paris le 1 er juin, sous la présidence de Jean François Béraud, Jean Yves GOUTTEBEL, coordinateur interministériel pour le Thermalisme et la Montagne, a informé les membres de cette assemblée qu’il a reçu la veille, 31 mai 2023, un courrier de la Première ministre Elisabeth BORNE renouvelant sa mission.

Il a ensuite détaillé le champ et les moyens de cette mission et a livré la synthèse de ses premières recommandations aux membres de l’assemblée.

Synthèse de ses premières recommandations

Au premier rang de celles-ci, figure la création d’une structure de recherche publique/privée indépendante, chargée de démontrer l’efficacité des cures thermales ; elle pourrait prendre la forme d’un groupement d’intérêt public (GIP), une structure de recherche qui associerait l’Etat, les universités, et les entreprises thermales Jean-Yves GOUTTEBEL présente ce projet comme un moyen objectif de préserver le remboursement des cures…

De nouvelles rencontres sont prévues à cet égard à l’Élysée, avec le ministère de la santé et avec les professionnels du thermalisme.

Les autres recommandations formulées par le Coordinateur interministériel concernent :

  • La diversification médicale des établissements thermaux (Jean-Yves GOUTTEBEL évoque la rééducation fonctionnelle, la médecine rurale…)
  • Le problème de la main d’œuvre saisonnière (son recrutement, sa formation, son logement,…)
  • L’évolution du mode de gestion des établissements de taille modeste (notamment ceux exploités en régie)
  • Le problème de l’eau (les tensions quantitatives qui pourraient concerner l’eau thermale, notamment sous la pression des mouvements écologistes ; mais également les aspects énergétiques liés à l’eau thermale,)
  • La proposition de faire évoluer la filière vers le Bien-Etre, en complément du thermalisme sanitaire
  • La valorisation du patrimoine thermal (en passant notamment par la réalisation d’un inventaire aux soins des DRAC

Une nécessité que la mission se déroule au plus près du terrain

Le courrier de la Première ministre insiste sur la nécessité que la mission se déroule au plus près du terrain, et en partenariat avec les acteurs de la filière.

A cet égard, Jean-Yves GOUTTEBEL se propose de travailler à la mise en place d’une conférence annuelle du thermalisme et du bien-être, en coordination ou dans le cadre des Rencontres nationales organisées chaque année par la Fédération thermale et climatique.

Jean François BERAUD, Président de la Fédération Thermale et Climatique Française a remercié Jean-Yves GOUTTEBEL de son intervention, et s’est félicité, comme l’ensemble des membres de l’assemblée, de la consolidation de la mission qui lui a été confiée par la Première ministre.

Paul AUDAN, Président de l’Association nationale des Maires de Communes thermales a indiqué que la mission GOUTTEBEL constitue une opportunité qu’il ne faut pas laisser passer, et a apporté tout le soutien des maires thermaux à une démarche qui permettra aux territoires   de consolider et même d’enrichir leur attractivité.

Le prochain Congrès International du Thermalisme et du Bien-être, organisé par la Fédération Thermale et Climatique Française et accueilli par la métropole du Grand Nancy du 8 au 10 novembre 2023, sera l’occasion de rendre publiques les prochaines initiatives prises par Jean-Yves GOUTTEBEL dans le cadre de la mission qui lui est confiée par l’Etat.

Auteur : Jean-François BERAUD, Président de la Fédération Thermale et Climatique Française